Groupe thérapeutique

INFORMATIONS

DATES DU PROCHAIN GROUPE

  • Dates à venir…

 

PROGRAMME

FAIRE LE POINT SUR SON STYLE RELATIONNEL
  • Mieux connaitre son style relationnel
  • Repérer les 3 comportements inefficaces: passivité, agressivité, manipulation
  • Identifier les causes et les conséquences pour soi-même et pour les autres de ces comportements
  • Qu’est ce que l’affirmation de soi ? (connaitre les 6 domaines de l’affirmation de soi)
  • Apprendre les techniques du comportement non verbal (les bases d’une communication efficace)
S’AFFIRMER TRANQUILLEMENT DANS UNE RELATION
  • Oser demander
  • Savoir dire non lorsque c’est nécessaire, sans se justifier
  • Savoir faire un compliment et savoir y répondre
  • Savoir formuler une critique constructive
  • Voir la critique comme une information, et non comme une remise en cause
  • Répondre sereinement aux critiques injustifiées
RÉAGIR AUX COMPORTEMENTS AGRESSIFS
  • Répondre à une critique vraie
  • Répondre à une critique vague
  •  Répondre à une critique fausse
  • Gérer les reproches agressifs (refus de la forme)
MUSCLER SA CONFIANCE EN SOI
  • S’appuyer sur ses qualités et ses réussites pour prendre confiance en soi
  • Positiver les difficultés
  • Apprendre à parler de soi
  • Faire taire les petites voix négatives qui découragent
  • Améliorer les échanges et les prises de contact
ELABORER SON PLAN D’ACTIONS
  • Identifier les axes d’amélioration dans l’affirmation de soi
  • Se fixer des objectifs de progrès réalistes

Groupes de parole

  • Nombre de personnes : maximum 10 personnes
  • Jour : les vendredis soirs
  • Horaires : de 19h à 20h30
  • Durée : 1h30
  • Tarif : 50€
  • Pour s’inscrire : envoyer une demande en cliquant ici

Beaucoup de préjugés sont associés à la dermatillomanie et aux TOC puisqu’on croit a tort que la personne peut décider de cesser ses comportements déviants du jour au lendemain. Mais en réalité la personne perd le contrôle sur ses impulsions. Elle a même le sentiment d’être complètement contrôlée par elles. C’est pour cela qu’après avoir « agi » par impulsion, la personne est envahie par un sentiment d’impuissance, de colère, de honte et de culpabilité. De l’extérieur, on a l’impression qu’elle devrait être en mesure de cesser ses comportements et qu’il s’agit simplement d’un manque de volonté, mais ce n’est pas le cas. La culpabilité et le sentiment d’échec sont d’autant plus grands qu’elle a l’impression d’être impuissante face à ces impulsions.

Parce qu’il est difficile de parler de sa dermatillomanie avec son entourage, ses amis ou son environnement professionnel, et que ce comportement est souvent inavouable voire tabou. Le centre Dermatillomanie France propose des groupes de parole permettant des échanges thérapeutiques entre personnes souffrant de dermatillomanie et encadré par un professionnel qui connait et traite ce trouble.

La dermatillomanie est d’autant plus difficile à évoquer que c’est un comportement auto-infligé créant et laissant des marques sur son propre corps. La honte, la colère, la solitude et la culpabilité sont les principales conséquences psychologiques et émotionnelles induits par ce trouble. C’est pour cela que des groupes de parole ont été créé afin d’écouter les personnes qui souffrent de ce trouble et qui souhaitent échanger avec d’autres personnes ayant les mêmes comportements, qu’elles soient en thérapie ou non.

Déroulement du groupe Dermatillomanie

Le groupe de parole a lieu le samedi de 14h à 16h30. Il est composé de 12 personnes maximum et est encadré par un Psychologue formé aux techniques d’écoute et d’observations, autour du thème de la dermatillomanie. Une pause conviviale de 15 minutes au milieu est prévue à chaque groupe.

Le groupe de parole dermatillomanie créé une « dynamique de groupe » facilitant les échanges et les changements. Il permet de réduire l’isolement social  générateur de grandes souffrances. Il stimule les encouragements, développe la solidarité entre participants (partage de solutions expérimentées, échange des contacts, etc.), et mobilise les ressources nécessaires pour affronter sa souffrance. Il permet à chacun de devenir acteur de son changement, stimulé par la créativité que génère le groupe et par le soutien du professionnel.

Objectifs du groupe Dermatillomanie

  • partager ses expériences
  • sortir de son isolement
  • échanger sur les souffrances ressenties et les émotions associées
  • réfléchir et trouver ensemble les ressources nécessaires et propres à chacun, pour évoluer, faire face et se dégager de ce qui est source de souffrance

Les règles du groupe Dermatillomanie

  • Ecoute
  • Confidentialité
  • Liberté de silence et de parole
  • Non monopolisation de la parole
  • Non-jugement
  • Propos respectueux
  • Bienveillance
  • Discrétion
  • Ponctualité

Les thèmes proposés pour les groupes de parole

  • Les comportements de grattage
  • Les comportements de triturage
  • Les objets spécifiques utilisés
  • La honte, la colère, la culpabilité
  • L’estime de soi
  • L’apaisement, la satisfaction et le soulagement créés par le comportement
  • L’isolement, la solitude
  • L’image de soi
  • Les traitements
  • Les crèmes, les soins dermatologiques et les soins naturels
  • La compréhension/l’incompréhension de l’entourage
  • L’état de semi-conscience/état hypnotique
  • Les évitements dans la vie intime, familiale, scolaire et professionnelle
  • Les causes des grattages/triturages
  • Les ouvrages et reportages sur la dermatillomanie

Les différents groupes Dermatillomanie

  • Groupe pour les personnes souffrant de dermatillomanie
  • Groupe pour l’entourage des personnes dermatillomanes
  • Groupe pour les personnes dermatillomanes avec leur entourage
  • Groupe pour les parents d’enfants ayant des comportements de grattage/triturage
  • Nombre de personnes : maximum 10 personnes
  • Jour : Les vendredis soirs
  • Horaires : de 19h à 20h30
  • Durée : 1h30
  • Tarif : 50€
  • Pour s’inscrire : envoyer une demande en cliquant ici

Le groupe de parole créé une « dynamique de groupe » facilitant les échanges et les changements. Il permet de réduire l’isolement social générateur de grandes souffrances. Il stimule les encouragements, développe la solidarité entre participants victimes de manipulateurs (partage de solutions expérimentées, échange de ressentis, etc.), et mobilise les ressources nécessaires pour affronter sa souffrance. Il permet à chacun de devenir acteur de son changement, stimulé par la créativité que génère le groupe et par le soutien du professionnel.

DÉFINITION DE « MANIPULER »

Amener insidieusement quelqu’un à tel ou tel comportement, le diriger à sa guise. Manipuler mentalement quelqu’un exige de le piéger et de le tromper: pour le contraindre à dire une chose qu’il ne voulait pas dire, pour le contraindre à faire quelque chose qu’il ne voulait pas faire. S’il y a manipulation, il y a victime.

La manipulation mentale implique un dominant et un dominé. Elle créer un déséquilibre dans la relation de communication, un sentiment de mal-être, voir de dépendance pour la victime. Une personne est manipulatrice à partir du moment où, autour d’elle, des gens se trouvent victimes de ses agissements, aussi bien dans le vie privée que professionnelle. Qui sont-ils? Comment s’en protéger? Ce groupe de parole vous propose de répondre à ces questions de façon théorique et de pratiquer les techniques de contre-manipulation.

OBJECTIFS DU GROUPE

  • partager ses expériences
  • sortir de son isolement
  • échanger sur les souffrances ressenties et les émotions associées
  • réfléchir, trouver les ressources nécessaires et propres à chacun, apprendre des techniques de contre-manipulation pour évoluer, faire face et se dégager de la relation d’emprise

LES THÈMES PROPOSES QUI PEUVENT ETRE ABORDES

  • Qu’est-ce que la manipulation ?
  • Le mal être des personnes manipulées
  • Savoir reconnaître les techniques manipulatoires quand elles sont utilisées
  • —Quelques techniques de contre-manipulation
  • Travailler son langage non verbal
  • Qu’est ce qu’un manipulateur ?
  • Les différents profils de manipulateurs
  • Savoir identifier quand on est sous l’emprise de manipulation
  • Faire face à un manipulateur
  • La relation d’emprise
  • Le manipulateur et la communication
LES RÈGLES DU GROUPE
  • Ecoute
  • Confidentialité
  • Liberté de silence et de parole
  • Non monopolisation de la parole
  • Non-jugement
  • Propos respectueux
  • Bienveillance
  • Discrétion
  • Jour : Les vendredis soirs
  • Date : de 19h à 20h30
  • Durée : 1h30
  • Tarif : 50€
  • Animé par : Alexandra RIVIERE-LECART, psychologue
  • Lieu : 50 rue de Ponthieu 75008 Paris
  • Pour s’inscrire : contacter Alexandra RIVIERE-LECART par mail ou par téléphone au 01.45.00.04.86

DÉFINITION D’AGORAPHOBIE

L’agoraphobie se caractérise par une peur excessive et infondée des lieux inconnus, non familiers. Dans sa forme « fermée », l’agoraphobie amène l’individu à craindre de ne pouvoir s’enfuir en cas de danger, comme dans la claustrophobie (peur du confinement). Les lieux clos tels que cinémas, magasins, transports en commun ou salles de réunion sont alors vécus comme dangereux. Dans sa forme « ouverte », elle conduit à redouter le fait de se retrouver isolé au milieu d’un espace non clos et de ne pas pouvoir être secouru à temps. Les lieux dégagés tels que rues, ponts, places ou grands parcs sont alors considérés comme dangereux. Cette peur des « grands espaces » ne doit pas être confondue avec la peur de la foule (l’ochlophobie).

Envahi par le sentiment qu’il n’est jamais en sécurité loin de chez lui, ou parfois même chez lui, l’agoraphobe éprouve de grandes difficultés dans sa vie quotidienne. La détresse endurée lors d’une situation de la vie courante, ou simplement son appréhension le conduisent à des comportements dits « d’évitement ». L’évitement pourra être direct (ne plus prendre le métro ou la voiture, ne pas rester dans une file d’attente…) ou indirect (adopter des comportements sécurisants, comme se faire accompagner). Ainsi, l’agoraphobe éprouve généralement des difficultés à rester seul, et est fréquemment amené à restreindre ses déplacements. Son impuissance face à son système de pensée alarmiste l’incite à confier une partie de ses responsabilités à ses proches, et à réduire significativement ses activités. La vie familiale, sociale et professionnelle est alors profondément affectée. Dans les cas les plus sévères, l’agoraphobe peut finir par vivre en reclus, sans jamais quitter son domicile.

OBJECTIFS DU GROUPE

  • partager ses expériences
  • sortir de son isolement
  • échanger sur les souffrances ressenties et les émotions associées
  • réfléchir, trouver les ressources nécessaires et propres à chacun, apprendre des techniques de gestion du stress avec un professionnel psychologue pour réduire l’angoisse

LES THÈMES PROPOSES QUI PEUVENT ETRE ABORDES

  • Qu’est-ce que l’agoraphobie ?
  • Le mal être et les angoisses
  • Savoir reconnaître les déclencheurs de l’angoisse
  • —Techniques de gestion du stress
  • Le sentiment d’insécurité
  • La peur des lieux inconnus « non maîtrisés et non maîtrisables »
  • La peur de « mourir enfermé »
  • La peur des espaces ouverts et l’angoisse du vide
  • La peur de la mort
  • La peur des déplacements et de « quitter »
  • Le besoin de l’autre et la théorie de l’attachement

LES RÈGLES DU GROUPE

  • Ecoute
  • Confidentialité
  • Liberté de silence et de parole
  • Non monopolisation de la parole
  • Non-jugement
  • Propos respectueux
  • Bienveillance
  • Discrétion